Home Actualités Burkina : La junte militaire abandonne le français comme langue officielle

Burkina : La junte militaire abandonne le français comme langue officielle

38
0

Un Conseil des ministres, tenu mercredi 6 décembre à Ouagadougou, sous la présidence du chef de l’Etat, a adopté un projet de loi révisant la Constitution et dont l’une des innovations majeures est «l’érection des langues nationales en langues officielles en lieu et place du français qui devient la langue de travail».

Ce projet de révision de la Constitution «s’inscrit dans le cadre de la réalisation d’une des principales missions de la Transition qui consiste à engager des réformes politiques, administratives et institutionnelles en vue de renforcer la culture démocratique et consolider l’Etat de Droit», affirme le compte-rendu du Conseil.

Outre le fait de reléguer le français «au rang de langue de travail», d’autres innovations seront apportées à la Constitution, parmi lesquelles figurent l’institution de mécanismes traditionnels et alternatifs de règlement des différends basés sur les réalités socio-culturelles du pays, la suppression de la Haute Cour de justice pour confier le jugement des dirigeants politiques aux juridictions de droit commun.

La suppression du Conseil économique et social et du Médiateur du Faso, et l’institution d’un Conseil national des communautés pour impliquer davantage nos leaders religieux et coutumiers à la résolution des conflits sociaux d’une part, et l’implication des communautés à la gestion des affaires publiques d’autre part, sont d’autres nouveautés qui seront aussi transmises à l’Assemblée législative de Transition pour approbation.

Arrivé au pouvoir dans la suite d’un coup d’Etat, en septembre 2022, le capitaine Ibrahim Traoré a promis une modification partielle de la Constitution.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here