Home Actualités La Mauritanie et le Tchad ouvrent la voie à la dissolution du...

La Mauritanie et le Tchad ouvrent la voie à la dissolution du G5 Sahel après le retrait de trois autres pays membres

21
0

Les présidents mauritanien et tchadien, Mouhamed Ould Cheikh El-Ghazouani et Mahamat Idriss Déby Itno, ont, dans un communiqué conjoint publié mercredi, évoqué la possibilité de dissoudre le G5 Sahel en raison du retrait de trois autres membres de l’organisation, notamment le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

Le Mali avait quitté l’organisation l’année passée et les deux autres pays ont annoncé leur retrait de l’ensemble des instances et organes du G5 Sahel au début de ce mois, déplorant le fait que l’alliance, créée depuis 2014, peine toujours «à atteindre ses objectifs».

La Mauritanie et le Tchad «prennent acte et respectent la décision souveraine des Républiques sœurs du Burkina Faso et du Niger», indiquent leur communiqué qui annonce aussi la démarche prochaine de dissoudre l’organisation.

«Les Gouvernements de la République Islamique de Mauritanie, pays assurant la Présidence en exercice du G5-Sahel et de la République du Tchad, membre de cette organisation (…), mettront en œuvre toutes les mesures nécessaires conformément aux dispositions de la Convention Portant Création du G5 Sahel notamment en son article 20», déclare la même source.

Cet article stipule que «le G5 Sahel peut être dissous à la demande d’au moins trois États membres. La conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement prononce la dissolution à la majorité des Etats membres et arrête les modalités de dévolution des biens de l’organisation».

Le G5 Sahel avait été créée par les cinq pays (la Mauritanie, le Tchad, le Mali, le Burkina Faso et le Niger) en vue de lutter conjointement contre le terrorisme. Mais ce fléau continue de faire des victimes, en dépit de la force militaire conjointe mise en place en 2017.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here