Home Actualités L’OMS alerte sur l’épidémie de mpox qui s’étend en RDC

L’OMS alerte sur l’épidémie de mpox qui s’étend en RDC

20
0

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a attiré l’attention, ce week-end, sur le fait que la République démocratique du Congo (RDC) continue de faire face à l’épidémie de mpox (autrefois appelé variole du singe) qui représente un risque pour la population du pays, mais aussi des Etats voisins et du monde entier, selon les informations rapportées par ONU Info.

La RDC a, en effet, recensé plus de 13.000 cas suspects de variole et plus de 600 décès, entre le 1er janvier et mi-novembre, a alerté l’agence onusienne, soulignant qu’il s’agit là du nombre le plus élevé de cas annuels signalés par rapport au pic précédent en 2020, au cours duquel plus de 6.000 cas avaient été identifiés

L’OMS, qui a récemment effectué une mission en RDC pour évaluer la situation et soutenir les autorités nationales dans la réponse à cette épidémie, a indiqué que l’épidémie s’étend géographiquement dans 22 des 26 provinces que comptent le pays, y compris dans des régions qui étaient jusqu’à présent épargnées par le virus.

Lors d’un point presse tenu vendredi 15 décembre à Genève, le responsable technique pour mpox à l’OMS, la Dr Rosamund Lewis, a évoqué une «situation extrêmement complexe, étant donné que la RDC est confrontée à d’autres problèmes urgents, notamment le choléra et les crises humanitaires».

« Les professionnels de la santé locaux et nationaux s’efforcent de répondre à une épidémie qui s’étend géographiquement et dont la transmission s’accélère via les réseaux sexuels», a-t-elle poursuivi, rappelant, entre autres, la nécessité d’une collaboration et d’une coordination mondiales continues pour contrôler et, à terme, éliminer la transmission interhumaine de mpox.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here