Home ECONOMIE Burkina Faso : Une usine de traitement des résidus miniers voit le...

Burkina Faso : Une usine de traitement des résidus miniers voit le jour

16
0

Le Président burkinabé, le Capitaine Ibrahim Traoré a procédé, mardi 23 janvier, au lancement des activités de l’usine de traitement des résidus miniers, dans la zone industrielle de Kossodo, située dans la capitale Ouagadougou.

Cette usine, Golden Hand SA, est un projet qui date d’une dizaine d’années, explique le communiqué officiel, ajoutant qu’elle «est aujourd’hui une réalité, et rime avec la dynamique des autorités de la Transition d’impulser un développement endogène basé sur l’utilisation de l’expertise locale dans la transformation de nos ressources nationales».

«Le matériel de cette usine est entièrement conçu par des artisans burkinabè», s’est félicité le Président directeur général de Golden Hand SA, Joachim Marie Emmanuel Tapsoba.

Dans le même cadre, Traoré, évoquant une «révolution» et saluant l’ingéniosité des chercheurs et inventeurs burkinabè, a déclaré que «le Burkina est le deuxième pays en Afrique à développer cette technologie ; c’est une technologie qui ne s’importe pas».

Ouagadougou estime que la mise en place de cette usine permettra au Burkina Faso de traiter sur place et d’avoir un contrôle total des résidus miniers qu’il exportait pour le traitement.

«C’est une évolution positive du contexte de souveraineté et donc de prise en main de nos ressources», a souligné le chef de l’Etat qui a invité les pays voisins d’Afrique de l’ouest et d’Afrique centrale à « maintenant migrer vers le Burkina Faso avec les résidus miniers parce que nous avons la technologie pour les traiter».

Le Président de la Transition a réaffirmé sa confiance et son soutien aux ingénieurs et encouragé le secteur privé à investir au Burkina Faso, conclut le communiqué.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here