Home Actualités Le chef de l’ONU appelle à faire de l’Afrique «une superpuissance des...

Le chef de l’ONU appelle à faire de l’Afrique «une superpuissance des énergies renouvelables»

29
0

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déploré, ce mardi, le fait que l’Afrique subit certains des pires effets du réchauffement climatique (chaleur extrême, inondations féroces, sécheresses dévastatrices…), avec à l’affiche des dizaines de milliers de morts, alors que le continent n’est que faible émetteur des émissions de gaz à effet de serre (4%).

Il s’est exprimé ainsi à l’occasion du Sommet africain sur le climat qui a ouvert ses portes la veille à Nairobi, la capitale du Kenya.

Devant cette situation, il est encore possible d’éviter le pire, a soutenu Guterres qui a mis en avant quelques solutions, selon le compte rendu fait par le service d’information de l’ONU.

Le Secrétaire général a invité tous les pays, notamment les plus grands émetteurs, d’avoir une ambition climatique bien plus grande, conformément au Pacte de solidarité climatique.

Deuxièmement, il a appelé à la «justice climatique» pour atteindre les objectifs en matière d’énergie renouvelable et abordable, en particulier en Afrique. Cela signifie, selon lui, rendre opérationnel le fonds convenu pour les pertes et dommages, les systèmes universels d’alerte précoce et une «correction de cap dans le système financier mondial».

En troisième lieu, il a souligné que l’Afrique est riche en énergies renouvelables inexploitées, avec le potentiel de devenir un leader mondial en matière d’énergies renouvelables et de «croissance verte». Le continent possède près d’un tiers des réserves minérales mondiales pour l’énergie solaire, les véhicules électriques et le stockage par batteries, a-t-il rappelé.

«Pour réellement bénéficier à tous les Africains, la production et le commerce de ces minéraux essentiels doivent être durables, transparents et équitables à tous les maillons de la chaîne d’approvisionnement», a défendu ce responsable.

Le patron de l’ONU a pointé du doigt la région de la Grande Corne où plus de 85% de l’électricité provient d’énergies renouvelables ; soulignant que le Mozambique tire presque toute son énergie de ressources vertes et durables, et des projets éoliens et solaires contribuent déjà à alimenter l’Égypte, l’Algérie, la Tunisie, le Maroc et le Soudan du Sud.

«Les énergies renouvelables pourraient être le miracle africain, mais nous devons le réaliser. Nous devons tous travailler ensemble pour que l’Afrique devienne une superpuissance des énergies renouvelables», a-t-il plaidé.

Pour lui, «il est désormais temps de rassembler les pays africains, les pays développés, les institutions financières et les entreprises technologiques pour créer une véritable Alliance africaine des énergies renouvelables».

By OMA Newsletter N° 1309 du 05/09/2023
Article publié sous la direction du Dr Najib Kettani

L’OMA, ONG à vocation Intercontinentale
Pour le développement des échanges culturels
La valorisation des potentialités humaines
La promotion et la consolidation du développement de l’Afrique, et L’intégration interafricaine

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here