Home Actualités Zimbabwe : L’opposant Chamisa revendique la victoire de la présidentielle

Zimbabwe : L’opposant Chamisa revendique la victoire de la présidentielle

33
0

Le chef de l’opposition au Zimbabwe, Nelson Chamisa a dénoncé dimanche les résultats de la présidentielle du 23 août, annoncés la veille par la Commission électorale, tout en revendiquant la victoire sur base des documents qui recenseraient les résultats par bureaux de vote.

«Nous avons gagné cette élection» et «nous allons contester ces résultats, assemblés à la hâte et sans véritable vérification», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Harare, se disant aussi «surpris» que le président sortant «ait été déclaré vainqueur» pour un second mandat.

Selon les données provisoires communiquées par la Commission électorale, le président Emmerson Mnangagwa a obtenu 52,6% des voix, contre 44% pour Nelson Chamisa, leader de la Coalition des citoyens pour le changement (CCC).

Réagissant à la sortie médiatique du chef de l’opposition, Mnangagwa a indiqué à ceux qui contestent l’élection qu’ils «savent où aller pour se plaindre». Il a par ailleurs appelé à l’«unité et la stabilité» du pays.

Ce même dimanche, le Secrétaire général de l’ONU, suivant de près l’évolution des élections au Zimbabwe, s’est dit préoccupé par l’arrestation d’observateurs, ainsi que par les informations faisant état d’intimidation d’électeurs et de menaces de violence, de harcèlement et de coercition.

Le patron de l’ONU a appelé les dirigeants politiques et leurs partisans à rejeter toutes formes de violence, de menace de violence ou d’incitation à la violence, et à garantir que les droits humains et l’état de droit soient pleinement respectés.

Il a également invité au règlement pacifique de tout différend par les voies juridiques et institutionnelles établies, tout en exhortant les autorités compétentes à résoudre tout différend de manière équitable, rapide et transparente afin de garantir que les résultats reflètent fidèlement la volonté du peuple.

Soulignons que le scrutin a dû être prolongé d’un jour, en raison du manque de bulletins de vote en nombre suffisant. Pour des observateurs internationaux, cette extension remet en question le bon déroulement de l’élection. De nombreuses irrégularités ont été pointées du doigt.

By OMA Newsletter N° 1297 du 28/08/2023
Article publié sous la direction du Dr Najib Kettani

L’OMA, ONG à vocation Intercontinentale
Pour le développement des échanges culturels
La valorisation des potentialités humaines
La promotion et la consolidation du développement de l’Afrique, et L’intégration interafricaine

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here