Home Actualités Le Parlement nigérien déplore les propos du Premier ministre malien Abdoulaye Maiga...

Le Parlement nigérien déplore les propos du Premier ministre malien Abdoulaye Maiga contre le président Bazoum

78
0

L’Assemblée nationale nigérienne a condamné, mardi, les propos tenus par le Premier ministre par intérim du Mali, Abdoulaye Maiga, traitant le président nigérien Mohamed Bazoum d’un «étranger qui se réclame du Niger».

Maiga s’est exprimé sur le Niger, samedi 24 septembre, lors de son intervention à la tribune de l’ONU, au cours de la 77è session des Nations Unies.

«Nous déplorons et condamnons les propos tenus récemment par le Premier Ministre par intérim du Mali, à la tribune des Nations Unies», a fait part le président de l’Assemblée nationale nigérienne, Seini Oumarou, dans une déclaration faite à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 2ème Session ordinaire du Parlement au titre de l’année 2022.

«Je veux le réaffirmer ici ; le peuple nigérien souverain a choisi en toute responsabilité ses dirigeants à travers des élections démocratiques. Tout mépris à l’égard de ceux-ci doit être forcément compris comme du mépris à l’égard de tous les Nigériens», a-t-il signifié.

«Ne l’oublions pas, les Peuples Nigériens et Maliens sont unis par des relations séculaires, faites de fraternité et de liens tissés par l’Histoire et la Géographie», a poursuivi Oumarou.

Au-delà de cette mise au point à l’attention de Bamako, Seini Oumarou a interpellé également les dirigeants ouest-africains, voire africains en général. «Nous demandons à tous nos dirigeants, en particulier ceux de l’Afrique de l’ouest, d’avoir de la mesure dans toutes les prises de position engageant l’avenir de nos pays. Nos populations ne demandent qu’à vivre en symbiose et notre continent, l’Afrique, ne peut se développer sans la solidarité et l’entente mutuelle entre toutes les nations», a-t-il exhorté.

Et d’ajouter, «l’unité de l’Afrique intègre toutes les valeurs éthiques, morales et politiques. Nous devons tendre de plus en plus vers plus d’intégration en dépassant la notion d’ethnie, de nationalité, qui sont des vecteurs puissants de division et de déstabilisation de notre continent. C’est le lieu d’appeler les responsables politiques africains, à tous les niveaux, à se comporter en frères et à éviter les diatribes stériles et autres attaques personnalisées qui risquent de nous écarter durablement de nos objectifs communs ».

By OMA Newsletter N° 876 du 28/09/2022
Article publié sous la direction du Dr Najib Kettani

L’OMA, ONG à vocation Intercontinentale
Pour le développement des échanges culturels
La valorisation des potentialités humaines
La promotion et la consolidation du développement de l’Afrique, et L’intégration interafricaine

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here